AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dam ◊ Some morons never change, but I guess I did

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damian C. Howard
"Le procrastinateur"

avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 26/07/2016
Age : 27
Localisation : Chez moi
Emploi/loisirs : Co-fondateur d'une marque d'e-cigarettes

MessageSujet: Dam ◊ Some morons never change, but I guess I did   Mar 26 Juil - 19:54



 
 
Damian Cole Howard

 

Qui je suis




Plutôt Marrant

Arrogant

Fêtard

Superficiel

Avenant

Lunatique

Bosseur quand il faut

Parfois égoïste

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Âge : Bientôt 26 ansDate de naissance : 18 Octobre 1990Lieu de naissance : TorontoOrientation sexuelle : BisexuelSituation : En concubinage, dit-onMétier : Co-fondateur d'une marque d'e-cigarettesGroupe : La fraiseQuartier d'habitation : SoMaAvatar : Cole Mohr


en savoir un peu plus sur moi

 
+ Quelques anecdotes sur ta petite personne

  On dit souvent que je parle aux gens que je rencontre comme si je les connaissais depuis des années, ça peut en déstabiliser plus d'un mais ça a du bon pour la vente ◊ Je vais chez le coiffeur au moins une fois par mois ◊ Contre toute attente, je suis dans une relation sérieuse depuis près de deux ans ◊ Je vis près d'un Starbucks, la plus mauvaise idée de ma vie puisque j'y dépense tout mon argent ◊ Je suis l'heureux parrain du gosse de ma meilleure amie, il fallait que je le case quelque part ◊ J'ai une série de tatouages tous plus insignifiants les uns que les autres sur mon corps, parfois je regrette d'avoir été aussi con il y a quelques années ; ça ne m'empêche pas pour autant de m'en refaire un ou deux de temps en temps ◊ Je n'ai jamais été aussi stable dans tous les domaines qu'en ce moment ◊ Je conduis tout le temps en BMW X6 avec une playlist bien énergique pour me motiver ◊ J'ai fait partie des meilleurs gymnastes des États-Unis. Maintenant, j'ai un peu moins de temps à consacrer à la gym, mais j'en fais toujours quelques heures par semaine pour le plaisir ◊ Je bois beaucoup d'eau dans la journée, et beaucoup de bière dans la nuit ◊ Ma petite sœur est la prunelle de mes yeux ◊ Mon all-day vape, c'est un mélange de fruits tropicaux mixé avec une forte note de réglisse mentholée, une vraie tuerie ◊ Je suis en conflit avec mes parents depuis l'adolescence, ce qui fait que mes géniteurs ne connaissent même pas l'existence de Niels, le beau brun qui partage mon appartement ◊ J'ai ma propre alternative à la procrastination : en tant que co-fondateur de la boîte, je gère mon emploi du temps à ma guise et, honnêtement, je fais tout pour me débarrasser au plus vite du boulot pour avoir autant de temps libre que possible. Et faut dire que je m'en sors plutôt bien ◊ Une pièce entière de notre appart est dédié aux fringues, je dis ça comme ça

 
+ Ce que tu aimes ? Ce que tu détestes ?

  J'aime quand il fait beau, mais j'aime pas attraper des coups de soleil. J'ai une peau de rosbeef, alors les rougeurs arrivent bien trop vite. J'aime le froid aussi, mais seulement quand il neige, ça me rappelle le Canada. J'aime faire la fête, même si j'aime beaucoup moins les lendemains difficiles. J'adore le contact avec les acheteurs, mais je déteste ces connards adeptes du "le client est roi." Sérieusement, j'y peux rien si on a pas de liquide saveur chou frisé au paprika en stock, tu dois bien être le seul à vouloir vaper un truc aussi immonde. Ah oui, j'aime juger les gens, ça m'amuse. Mais je ne supporte pas qu'on regarde mes proches de travers, t'es prévenu. J'aime aller chez le coiffeur aussi, ça détend. Par contre, je hais quand on me foire ma coupe. Heureusement que j'ai trouvé le coiffeur idéal peu après mon arrivée en ville. J'adore ma collection de Ray Ban, mais j'ai détesté le bâtard qui a écrasé une de mes paires à Coachella en 2014. Et enfin, j'adore le sport, sauf quand un troupeau de buffles du type de la bande à Foster parlent fort dans la salle.

 
+ Depuis quand es-tu à San Francisco ? Pourquoi t'y es-tu installé(e) ?

  Ça fait presque trois ans maintenant. A la fin de mes études, j'ai décidé de voyager un peu, de prendre une année sabbatique en quelque sorte, avant de me lancer pour de bon dans la vie active. Quand je suis arrivé à San Francisco, je suis tombé amoureux de la ville. C'est poussiéreux, mais qu’est-ce que c'est charmant. Tout m'a plu ici, que ce soit l'ambiance générale, ou bien toutes les opportunités qui s'offraient à moi. Je pensais que je resterais quelques semaines, puis je suis resté quelques mois. Et au final j'ai rencontré Niels, et les quelques mois sont passés en quelques années.

 
+ T'es plutôt famille, amis ou loup solitaire ?

  Amis, de loin. Je saurais même pas dire si j'ai encore des grands parents, mes parents ne veulent plus m'adresser la parole depuis des années, en bref je n'ai gardé contact qu'avec ma petite sœur. C'est peu, ouais. Et comme je considère Niels plus comme mon meilleur ami que comme un potentiel membre de ma famille, je peux clairement dire que je suis plutôt amis. Si on dit qu'on choisit ses amis mais pas sa famille, c'est pas pour rien.

 
+ Que ferais-tu s'il te restait seulement 24h à vivre ?  

  Je ferais ressurgir mes vieux démons du passé et je sauterais sur tout ce qui bouge après avoir bu un énorme magnum de champagne à moi tout seul. Ou alors, j'essaierais de voir tous les gens que j'aime ou que je déteste, et leur dire tout ce que je ressens pour eux.

 
+ Qu'est-ce que les gens disent le plus souvent de toi ?

  Que je suis le plus légendaire des casse-couilles, mais qu'on m'aime pour ça. Je sais que ça a le don d'en irriter plus d'un mais bon, on ne peut pas plaire à tout le monde. Tant que je plais aux autres, et surtout à moi-même, c'est le principal.

 
+ La meilleure et la pire chose que tu aies faite ?

  La meilleure, monter ma boite d'e-cigarettes. Elle fonctionne du tonnerre depuis sa création, j'ai déjà une clientèle ultra fidèle et les recettes ne font qu'augmenter, je pourrais pas rêver mieux. Quant à la pire, je sais pas. Mes tatouages sur la main, c'est vraiment une bonne connerie, c'est pas le top pour être pris au sérieux, même avec un costard. Mais bon, j'assume et je fais mine que ça fait partie du personnage - ce qui est vrai de toute manière - et qu'on est une start-up originale, ouverte d'esprit et prometteuse, ça passe bien.

 
+ Ta plus grosse honte ?

  J'ai honte de rien, je suis un sans-gêne fini eheh. Mais je me rappelle d'un jour où je faisais pas le fier. Je m'étais levé en retard pour un rendez-vous super important pour la marque. Passage rapide au Starbucks du coin, puis je file dans ma BMW à la réunion. Sauf qu'évidemment, la Toyota miteuse juste devant moi pile d'un coup et manque de renverser un piéton. Évidemment, le piéton va bien, mais mon café moins. Sans parler de ma chemise blanche. Et j'avais pas le temps de rentrer à l'appart, j'ai dû partir comme ça au rendez-vous. Depuis ce jour, je voue une haine sans pareille aux Toyota.

 
◊ pseudo :  RoadBlock ◊ prénom :  Jo ◊ âge :  20 ans ◊ pays/région :  Le pays du beurre salé et des crêpes ◊ comment as-tu découvert le fo ?  c'est mignon ◊ avis & suggestions : c'est mignon ◊ type de personnage : inventé ◊ un dernier mot ? croûte de pizza

Code:
✜ [color=firebrick]Cole Mohr[/color] →  Damian C. Howard


 
© Nalex


Dernière édition par Damian C. Howard le Mar 26 Juil - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian C. Howard
"Le procrastinateur"

avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 26/07/2016
Age : 27
Localisation : Chez moi
Emploi/loisirs : Co-fondateur d'une marque d'e-cigarettes

MessageSujet: Re: Dam ◊ Some morons never change, but I guess I did   Mar 26 Juil - 19:54






Qui l'aurait cru





Je suis né à Toronto. Mon père était champion d'aviron et ma mère, architecte. Ils étaient souvent en déplacement, mais ils gardaient malgré tout un maximum de contact avec ma sœur Ana-May et moi. J'ai été premier de ma classe pendant toute ma scolarité et j'ai gagné un bon nombre de prix en tant que gymnaste, j'étais la fierté de mes parents à l'époque. A l'époque ouais, ahah. Mais je vivais super mal leur absence, tous les gamins ont besoin de parents pour rester un minimum stable. Si t'as personne pour t'apprendre ce qui est bon et ce qui ne l'est pas, tu risques vite de foncer dans le mur. C'est ce qu'il s'est passé pour moi, honnêtement. Dès la fin des années collège, j'ai fait de nouvelles rencontres. Petit à petit j'ai amplifié un malsain carnet d'adresses, d' "amis" qui ont eu une mauvaise influence sur moi. Et comme souvent avec le pseudo surdoué que j'étais, l'élève a dépassé ses maitres. Je suis devenu un sale gosse odieux, j'ai complètement délaissé les cours, c'était le bordel dans ma vie. Cela dit, j'ai quand même gardé une bonne stabilité dans mes bulletins, mais j'ai définitivement perdu toute complicité avec mes parents. Faut me comprendre aussi, à cet âge là tous les gamins ont envie de se révolter. Moi, je voulais me venger de leur comportement, ils étaient pas dignes de m'avoir comme fils.

C'est à cette époque que j'ai commencé à découvrir les coups d'un soir, d'ailleurs. Et à ma plus grande surprise - même si au fond je m'y attendais un peu - j'ai apprécié partager le lit de jeunes hommes comme moi. Mais ça, ça n'a pas plu à mon père. Quand il a appris que j'étais bisexuel, cette enflure d'homophobe m'a expulsé du foyer familial et ce, dès la fin du secondaire. Malgré tout, j'ai continué mes études sans problème, à l'UE de Montréal. Je me suis racheté une petite conscience là-bas, et j'ai arrêté de faire des conneries qui risqueraient de blesser les gens. Enfin, façon de parler, ahah. Mais plus les années à l'université ont passé, plus je me suis assagi, sans pour autant devenir une none. Je pense avoir trouvé le juste milieu, maintenant.

Une fois mon diplôme reçu, je suis donc parti faire le tour des franchises de l'UE, en quelque sorte. San Francisco m'ayant déjà bien tenté à l'époque où j'étais encore étudiant, mon coup de foudre s'est largement accentué quand je suis revenu. J'avais l'impression que tout était accessible. C'est sûrement cliché - assumé puisque je suis parfois un cliché ambulant - mais j'ai passé pas mal de mes premières soirées au Castro, histoire de m'amuser un peu. Faut dire que je croyais n'être que de passage, alors forcément j'enchainais les nouvelles rencontres sans trop me poser de questions. Et puis j'ai rencontré des personnes qui, finalement, m'ont tenu à SF plus longtemps que prévu. Entre autres, l'autre co-fondateur de notre entreprise, et surtout, Niels. La blague, qui aurait cru que je me poserais avec quelqu'un bien avant la trentaine ? Moi qui pensais finir en mode Hugh Hefner, vieux croûton multi-millionnaire entouré de blondes déguisées en lapine dans mon appart à longueur de journée.. La vie est bien faite, quoi.





MADE BY .ANGELUS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dam ◊ Some morons never change, but I guess I did

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Obama;Change is coming to america

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Gate ::  :: Inscriptions :: Validés-